Danny / No More Reality

Philippe Parreno

La Tour
Galerie Sud, Rez-de-boulevard
A partir du 

Voir plus

La galerie propose deux espaces d'exposition imbriqués l'un dans l'autre - Danny et No More Reality.

Le premier espace d'exposition, Danny, tire son nom du personnage de bande dessinée Danny the Street créé par Grant Morrison au début des années 90. Danny the Street est un élément vivant et sensible de la géographie urbaine qui peut, de façon magique et sans heurt, se placer dans n'importe quel environnement sans en perturber le paysage. 

Parreno conçoit Danny comme un automate en plusieurs parties qui vit et se déplace en fonction des données recueillies en direct dans son environnement. Un étang artificiel, un volet à facettes et un système sonore futuriste et robotique font partie des éléments définissant l'espace chorégraphié. La simulation de la vie et les algorithmes d'intelligence artificielle font partie intégrante de la manière dont Danny se manifeste à travers des mouvements et des structures sonores sans fin et évolutifs.

Un deuxième espace d'exposition est le film intitulé No More Reality. Il rassemble dix films de Parreno, précédemment connus sous les noms de Anywhere (2001), June 8th 1968 (2009), Invisible Boy (2010), C.H.Z. (2011), Marilyn (2012), The Crowd (2015), Li Yan (2016), Anywhen (2016), Owl in Daylight (2020), et Goya (2021). Les films ont été fusionnés pour former un seul récit cohérent. Des séquences inédites ont été éditées au montage pour créer un nouveau monde diégétique. Le film raconte une histoire d'un point de vue subjectif, comme un personnage avec une identité unique. Cette subjectivité librement existante passe de corps en corps tout au long du film.

L'ensemble des deux espaces d'exposition est conçu pour accueillir ce film spécifique et produire un espace acoustique très particulier. Le son n'est pas mélangé selon l'ambisonique traditionnelle des théâtres. Au contraire, la salle utilise un principe d'acoustique active permettant d'ajuster la résonance. Le son est feutré par rapport à un espace de cinéma traditionnel, et il peut résonner en écho dans tout l'espace. Dans No More Reality, le son n'est jamais totalement intégré à l'image en mouvement. Les personnages du film deviennent désincarnés et présents dans l'espace. Grâce à cette présence transsonique, l'acoustique dans laquelle ils évoluent est partagée avec le public.

Pour le film No More Reality, Parreno a collaboré avec Darius Khondji, Directeur de la photographie, Ael Dallier Vega, Monteuse et Nicolas Becker, Superviseur du son. Danny a été construit et programmé dans l'espace d'exposition par Johan Lescure, Alexander Dromgole et Cengiz Hartlap.

Réservez votre billet gratuit qui vous donnera accès à La Tour ainsi qu'à toutes les expositions situées dans les bâtiments historiques.

Danny, Philippe Parreno

No More Reality, Philippe Parreno

Marc Domage

Philippe Parreno

Philippe Parreno a étudié à l’école des beaux-arts de Grenoble et à l’Institut des hautes études en arts plastiques du Palais de Tokyo, à Paris. Il vit et travaille à Paris. Philippe Parreno est un artiste français qui s’est fait connaître dans les années 1990 et a été acclamé par la critique pour son travail couvrant une grande variété de médias - film, sculpture, dessin et texte.

Parreno conçoit ses expositions comme un espace scénarisé où se déroule une série d’événements. Il cherche à transformer la visite de l’exposition en une expérience singulière qui fait jouer les limites spatiales et temporelles avec l’expérience sensorielle du visiteur, guidé, à travers l'espace, par l’orchestration du son et de l’image. Pour l’artiste, l’exposition est moins une œuvre d’art totale qu’une interdépendance nécessaire offrant une série continue de possibilités ouvertes.

Rechercher

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.