Sky Hopinka : Le soleil arrive quand il le souhaite

Les Forges, Niveau 1
Du  au 

Voir plus

Sky Hopinka est cinéaste expérimental, photographe et poète. Membre de la nation Ho-Chunk du Wisconsin (États-Unis), Hopinka développe une pratique qu’il désigne comme ethnopoétique et néomythologique. Au fil des années, il a développé un langage singulier nourri de diverses histoires, de l’entrelacement de la mémoire personnelle et collective et d’explorations qui remettent en question les normes dominantes en matière d’identité, de perception et de création de mythes. Le soleil arrive quand il le souhaite [The sun comes in whenever it wants] est sa première exposition majeure en France et comprend des œuvres vidéo et photographiques anciennes et récentes.

Hopinka crée des compositions contemplatives d’une riche nature formelle et texturale, basées sur des entretiens, des archives familiales, des carnets de voyage et des textes. Son travail révèle son intérêt pour des questions conceptuelles liées à la perception, à la communication et à la nature métaphysique du monde. Balançant entre intimité et objectivité, ses explorations rigoureuses interpellent le spectateur et révèlent la relation complexe entre documentaire et fiction, oscillant entre représentation et abstraction.

Au centre de ses préoccupations se situent les récits d’Amérindiens vivants aux États-Unis. À l’aide de documents d’archives et de chroniques personnelles, il explore des lieux à travers le pays, comme Standing Rock dans le Dakota du Sud, un site de protestation qui a rassemblé des milliers de personnes en solidarité avec la tribu sioux de Standing Rock. L’histoire chargée des sites, les thèmes de la résistance, de la révolte, de l’esclavage et de la colonisation sont souvent présents. Travaillant dans différentes langues et avec diverses techniques de création d’images, il offre un aperçu unique de la culture des sociétés amérindiennes, amplifié par des moments et des souvenirs personnels et intimes.

Comprenant une série de vidéos, de photographies et de poèmes visuels, l’ensemble présenté dans la partie nord de l’espace d’exposition est révélateur de différentes techniques utilisées par Hopinka telles que la transparence et la manipulation numérique. Des concepts tels que la complexité du langage, l’idée d’une terre ancestrale et des réflexions personnelles sur les liens entre descendants et ancêtres sont explorés dans les œuvres exposées. Sur le versant sud, une salle comprend une série d’œuvres vidéo jouant en séquence. Elles portent sur la mémoire des lieux, les souvenirs de jeunesse et les expériences de perte et de nostalgie. Des images puissantes et des sons évocateurs dépeignent un point de vue unique sur la condition humaine.

L’ambition de présenter une histoire plus complexe de la représentation photographique et des images en mouvement basées sur le temps, de construire des récits non linéaires autour de plusieurs histoires, et d’utiliser la disparition des langues et des espaces physiques comme contextes pour explorer les idées de résistance et de transmission du savoir, sont les clés de l’exposition et de la vision de Hopinka. Utilisant plusieurs régimes de signes, de la poésie à la musique et du texte à l’image et au langage, Hopinka met l’accent sur la pluralité qui définit les réalités transculturelles et intergénérationnelles. Les souvenirs et le tracé d’histoires multiples sont révélés de manière vivante dans les poèmes visuels, les photographies et les vidéos présentés dans l’exposition.
 

Organisé par Vassilis Oikonomopoulos, directeur des expositions et des programmes et Flora Katz, curatrice, assistés par Claire Charrier, chargée de projet junior.

Droits réservés

                                                                                                                                                                                                                                           


Sky Hopinka

Sky Hopinka (Ho-Chunk Nation/Pechanga Band of Luiseño Indians) est né et a grandi à Ferndale, dans l'État de Washington, et a passé un certain nombre d'années à Palm Springs et Riverside, en Californie, à Portland, dans l'Oregon, et à Milwaukee, dans le Wisconsin. À Portland, il a étudié et enseigné le chinuk wawa, une langue indigène du bassin inférieur du fleuve Columbia. Ses vidéos, photos et textes s'articulent autour de positions personnelles sur la patrie et le paysage indigènes, de conceptions de la langue en tant que conteneurs de la culture, exprimées à travers des formes personnelles, documentaires et non fictionnelles de médias. Il a obtenu un BA de l'Université d'État de Portland en arts libéraux et un MFA en film, vidéo, animation et nouveaux genres de l'Université du Wisconsin-Milwaukee, et enseigne actuellement au Bard College en film et arts électroniques.

                                                                                                                                                                                                                                           

Sky Hopinka nous parle de son exposition "Le soleil arrive quand il le souhaite"

Rechercher

Expositions Billetterie Infos pratiques

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.