Retour

Annie Leibovitz, les premières années 1970-1983

1970-1983

Plus que jamais au cours de sa carrière, elle photographie tous les jours le monde qui l’entoure – en coulisse et en tournée avec des musiciens, dans les bureaux plus ou moins anarchiques de Rolling Stone, ou en mission avec des journalistes comme Hunter S. Thompson et Tom Wolfe.

Annie Leibovitz commence sa carrière de photojournaliste pour Rolling Stone en 1970, alors qu’elle est encore étudiante au San Francisco Art Institute. Depuis, ses photos apparaissent régulièrement en couverture des magazines. L’ensemble de son œuvre, brillante et vaste, comprend certains des portraits les plus connus de notre époque. 
La première mission importante de Leibovitz consiste à réaliser un reportage sur John Lennon. Elle devient la photographe en chef de Rolling Stone en 1973, et, lorsqu’elle quitte le magazine, dix ans plus tard, elle a photographié cent quarante-deux couvertures et publié des essais photographiques sur des dizaines de sujets, notamment des comptes rendus mémorables de la démission de Richard Nixon et de la tournée des Rolling Stones de 1975. 
En 1983, lorsqu’elle rejoint l’équipe du nouveau Vanity Fair, elle s’impose comme la photographe la plus en vue de la musique rock et une habile documentariste du paysage social. À Vanity Fair, et plus tard à Vogue, elle élabore un vaste ensemble de portraits — actrices, réalisateurs, écrivains, musiciennes, athlètes, personnalités du monde politique et des affaires, et photographies de mode — venant compléter son portrait de groupe de la vie contemporaine. En plus de son travail éditorial, elle crée plusieurs campagnes publicitaires influentes, dont des portraits primés pour American Express et Gap. Elle collabore également avec de nombreuses organisations artistiques. Leibovitz s’intéresse particulièrement à la danse, et, en 1990, elle documente la création du White Oak Dance Project (projet de danse du Chêne blanc) avec Mikhaïl Barychnikov et Mark Morris.
Le travail de Leibovitz a fait l’objet d’expositions dans des musées et des galeries du monde entier, dont la National Portrait Gallery et la Corcoran Gallery of Art, à Washington ; le Centre international de la photographie, à New York ; au Brooklyn Museum ; le Stedelijk Museum d’Amsterdam ; la Maison européenne de la photographie, à Paris ; le campus LUMA à Arles, la National Portrait Gallery de Londres ; le musée d’État de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg ; et le musée des Beaux-Arts Pouchkine, à Moscou.

  • Vidéos2

Rechercher

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.