Entretien avec Alain Caillé

Intervenant·e·s Alain Caille

Luma Days #4 s’associe à la 1ère édition du festival Agir pour le vivant

Luma Days s’est associé à Agir pour le Vivant dans le cadre des déjeuners-dialogues qui ont eu lieu pendant la semaine du festival du 24 au 30 août 2020 au Nord Pinus, hôtel mythique de la ville d’Arles. À cette occasion les invités du festival ont été conviés à participer à une série d’entretiens autour des questions de transition, de crise de l’imagination, de nouvelle géographie et de responsabilité.
À l’époque de la crise des récits, il semble que nous avons besoin de nouvelles idées pour s’opposer à l’idéologie néo-libérale. Dans ce contexte Alain Caillé, sociologue et directeur de la Revue du MAUSS, nous partage l’ambition derrière le Mouvement des convivialistes dont il est l’un des fondateurs.

Alain Caillé, est professeur de sociologie émérite à l’Université Paris Ouest-Nanterre. Il est le directeur-fondateur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en science sociale) qui, dans le sillage du célèbre Essai sur le don de Marcel Mauss (1925) critique la tendance dominante en science sociale et en philosophie morale et politique à ne voir chez les humains que leur dimension d’individus séparés les uns des autres, mutuellement indifférents et calculateurs. Dernier livre paru : Extensions du domaine du don. Demander -donner -recevoir -rendre, (Actes Sud, septembre 2019. Par ailleurs, A. Caillé est l’animateur du Mouvement des convivialiste. Dernier texte paru : Internationale convivialiste, Second manifeste convivialiste. Pour un monde post-néolibéral, Actes Sud, février 2020. Ce texte a été signé par 300 personnalités intellectuelles et militantes de 33 pays différents.

 

Liens :

Rechercher

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.