Interview d'Arthur Jafa à propos d'APEX

une œuvre vidéo

C’est une mitraille d’images, 841 en 492 secondes, presque toutes fixes, projetées sur fond d’hypnotiques battements techno avec bips d’électrocardiogramme en boucles décalées. C’est un monde en noir et blanc, un monde de noirs et de blancs, avec par-ci, par-là de violents éclats de couleur : du bleu, du jaune, du rouge sang surtout. 

Il y a Mickey Mouse, King Kong et Gollum, la femme-robot de «Metropolis» et l’ordinateur de «2001, l’Odyssée de l’espace» ; il y a des monstres et des mutants, des modèles de charme et des masques ethniques, des légions d’anges et des tribus dites «primitives», toutes sortes d’appareils et de machines ; des créatures des fonds marins y côtoient des microorganismes agrandis à l’extrême ; un requin sourit de toutes ses dents, un essaim de méduses lévite au-dessus des abysses...  

C’est une mitraille d’images qui vous laissent le bénéfice du flou ou qui au contraire vous agressent de leur netteté cruelle — images naïves, abstraites, impressionnistes, topographiques, surréalistes, architecturales ; images qui se frottent, s’entrechoquent et créent des étincelles de sens.

Ce film a été présenté dans La Grande Halle du 2 juillet au 4 novembre 2018.

Tags Associés

Politique Oeuvre Art Culture

Rechercher

Expositions Billetterie Infos pratiques

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.