William Kentridge
Image extraite du film You Whom I Could Not Save, 2023
Vidéo monocanal HD
7 minutes 23 secondes
Avec l'aimable autorisation du William Kentridge Studio

William Kentridge :
Je n’attends plus

La Mécanique Générale
À partir du 

Voir plus

William Kentridge compte parmi les artistes les plus protéiformes de sa génération. Alliant le dessin, le film, la sculpture, ainsi que le théâtre et l’opéra, il est renommé pour sa pratique politiquement engagée.

Conjointement avec sa nouvelle création mondiale The Great Yes, The Great No, qui fera ses débuts à LUMA Arles cet été, l’exposition Je n’attends plus présente un ensemble d’œuvres majeures dont certaines inédites en Europe. Portant sur la migration, l’oppression des peuples, la transmission de l’histoire et le rôle de l’artiste dans une société sous contrainte, l’exposition réunit un remarquable ensemble expérimental et performatif.

À l’intersection de l’intime et du politique, le travail de William Kentridge interroge depuis plus de quarante ans l’histoire sud-africaine. Ses installations filmiques déploient des fresques rythmées toujours influencées et infléchies par le contexte et les expressions culturelles de Johannesburg, la ville dans laquelle elles sont réalisées. Elles s’inspirent simultanément d’éléments issus de l’histoire européenne d’avant-garde dans des accents post-cubistes, dadaïstes et surréalistes. Le travail du dessin au fusain, l’incrustation de masques, de collages, de marionnettes et ses sculptures confèrent à ses œuvres une dimension onirique, liminale et parfois abstraite, composante importante de la singularité du langage de Kentridge.

Si les problématiques coloniales et raciales liées au contexte sud-africain sont des points de départ vers des questionnements universels, Kentridge s’intéresse également à d’autres géographies, comme la Russie de l’Union soviétique, l’île de la Martinique et l’Empire germanique. En plus d’une nouvelle production autour de l’opéra The Great Yes, The Great No, l’exposition présentera de vastes installations dans l’espace de La Mécanique Générale, dont Oh To Believe in Another World (2022), More Sweetly Play the Dance (2015) et KABOOM! (2018), ainsi que les iconiques tapisseries de la Porter Series.

 

Commissaires d’exposition : Vassilis Oikonomopoulos, Directeur des expositions et des programmes, Flora Katz, Curatrice, avec Lilah Rémy, Assistance curatrice.


Je réserve

Portrait de William Kentridge
© Norbert Miguletz

William Kentridge

 

William Kentridge (né en 1955 à Johannesburg, Afrique du Sud) est internationalement reconnu pour ses dessins, ses films, ses pièces de théâtre et ses opéras.

Son travail consiste à combiner le dessin, l’écriture, le film, la performance, la musique, le théâtre et les pratiques collaboratives pour créer des œuvres d’art ancrées dans la politique, la science, la littérature et l’histoire, tout en maintenant un espace de contradiction et d’incertitude.

Les œuvres de Kentridge ont été exposées dans des musées et galeries du monde entier depuis les années 1990, notamment au Museum of Modern Art de New York, au musée Albertina de Vienne, au musée du Louvre de Paris, à la Whitechapel Gallery de Londres, au Louisiana Museum de Copenhague, au musée Reina Sofia de Madrid, au Kunstmuseum de Bâle, au Zeitz MOCAA et à la Norval Foundation de Cape Town, ainsi qu’à la Royal Academy of Arts de Londres. Il a participé à plusieurs reprises à la dOCUMENTA de Kassel (2012, 2002, 1997) et à la Biennale de Venise (2015, 2013, 2005, 1999 et 1993). Ses œuvres sont également dans les collections de musées du monde entier. 

Ses productions d’opéra comprennent La Flûte enchantée de Mozart, Le Nez de Chostakovitch et les opéras Lulu et Wozzeck d’Alban Berg. Elles ont notamment été présentées au Metropolitan Opera de New York, à La Scala de Milan, à l’English National Opera de Londres, à l’Opéra de Lyon, à l’Opéra d’Amsterdam, à l’Opéra de Sydney et au Festival de Salzbourg. Les productions théâtrales de Kentridge, jouées dans des théâtres et des festivals du monde entier, comprennent Refuse the Hour, Winterreise, Paper Music, The Head & the Load, Ursonate et Waiting for the Sibyl et, en collaboration avec la Handspring Puppet Company, Ubu & the Truth Commission, Faustus in Africa !, Il Ritorno d’Ulisse et Woyzeck on the Highveld.

Kentridge a reçu des doctorats honorifiques de plusieurs universités, dont Yale, l’université de Londres et de Columbia. En 2010, il a reçu le prix de Kyoto. En 2012, il a reçu le titre de Commandeur des Arts et des Lettres en France et a présenté les Charles Eliot Norton à l’université de Harvard. En 2015, il a été nommé académicien honoraire de l’Académie royale de Londres. En 2017, il a reçu le prix Princesa de Asturias pour les arts et en 2018 le prix international Antonio Feltrinelli. En 2019, il a reçu le prix Praemium Imperiale en peinture à Tokyo. En 2021, il a été nommé membre associé étranger de l’Académie française des beaux-arts, Paris. En 2022, il est décoré de l’Ordre de l’Étoile d’Italie et en 2023, il reçoit l’Olivier Award pour Sybil à Londres.

Rechercher

Expositions Billetterie Infos pratiques Replay des événements Visites commentées À propos de LUMA À propos d'Atelier LUMA

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.