Intervalles Lucides

Cinéma et discussions en plein air au Parc des Ateliers

Parc des Ateliers
Le 
Le 
Le 

Voir plus

En raison des rafales de vent prévues à Arles les 19, 20 et 21 août, nous vous informons que les projections se tiendront dans la Grande Halle. Le programme et les horaires restent inchangés.

LUMA Arles organise une série de projections en plein air au Parc des Ateliers. Sur une période de trois jours, un film par jour sera présenté. 
 

Ces films mettent en jeu les relations entre les humains et non-humains, les relations inter-espèces, les mythologies et le monde naturel. Ces séances font partie d’une proposition qui comporte aussi des échanges avec des intervenants, chercheurs et cinéastes, et les spectateurs, autour de la manière dont ces films contribuent à modifier nos regards.
 

Août
 

Les vaches sont à la fois parmi les principaux témoins de la manière dont l'agro-business a transformé la relation entre les humains et les espèces animales en un rapport purement utilitaire, et des êtres à la fois familiers et mystérieux qui habitent nos paysages – réels et imaginaires. Cette programmation aborde sous les angles variés la coexistence et les relations d'interdépendance entre les humains et les bovins, l'une des principales espèces animales domestiquées.
 

19 août à 22h00
Bovines d’Emmanuel Gras, France, 2012, 64 min.

Dans les champs, on les voit, étendues dans l’herbe ou broutant paisiblement. Grosses bêtes placides que l’on croit connaître parce que ce sont des animaux d’élevage. Lions, gorilles, ours ont toute notre attention, mais a-t-on jamais vraiment regardé des vaches ? S’est-on demandé ce qu’elles faisaient de leurs journées ? Que font-elles quand un orage passe ? Lorsque le soleil revient ? À quoi pensent-elles lorsqu’elles se tiennent immobiles, semblant contempler le vide ? Mais, au fait, pensent-elles ? Au rythme de l’animal, au milieu d’un troupeau, Bovines raconte la vie des vaches, la vraie.

Bande-annonce

Je réserve mes billets pour la projection de « Bovines »

 

20 août à 22h00
Les Bêtes d'Ariane Doublet, France, 2001, 67 min.

Un cabinet de vétérinaires en Normandie. Le matin, on soigne les chats et les chiens et on s'étonne de voir le trop plein d'affection qui entoure les animaux de compagnie. L'après-midi, visites dans les fermes où rôde le spectre de la vache folle. Une réflexion sur nos rapports avec " les bêtes " au moment où la crise de l'ESB change la façon de voir les choses.

Je réserve mes billets pour la projection de « Les Bêtes »

 

21 août à 21h00


Discussion
La séance sera précédée d’une discussion entre Rasha Salti, Curatrice indépendante, Jean-Michel Frodon, Critique de cinéma, Emmanuel Gras, Réalisateur du film Bovines et Grégory Quenet, professeur d’histoire environnementale, modérée par Martin Guinard, Curateur, LUMA Arles.


Suivie de la projection : La Vache de Dariush Mehrjui, Iran, 1969, 100 min, VOSTFR

Le néoréalisme, le surréalisme et le mysticisme se mêlent dans ce film révolutionnaire et profondément émouvant de la Nouvelle Vague iranienne. Hassan, fermier d'un village pauvre, devient fou lorsqu'il apprend que son unique vache a mystérieusement disparu. Perdu et désemparé, il prend la place de la vache. La Vache a été financée par le gouvernement iranien, mais a été immédiatement interdit après son achèvement en raison de sa représentation négative de la pauvreté rurale iranienne. Le film a été présenté clandestinement au Festival du film de Venise en 1971, où il a remporté le prix FIPRESCI ou le prix de la critique.

Extrait du film

Je réserve mes billets pour la projection de « La Vache »

 

Septembre
 

La terre détient ses secrets, il y a ceux très profonds, qui dévoilent les vérités des actions de l’Homme et du soi-disant Progrès. Et il y ceux moins cachés qui affranchissent la terre de l’exploitation agricole industrielle toxique. Les deux nous apprennent aussi que la terre sait se réparer, se cicatriser, se renouveler.
 

24 septembre à 22h00
Il Buco de Michelangelo Frammartino, Italie, 2021, 1h21

Dans les années 1960, l'Italie célèbre sa prospérité en érigeant la plus haute tour du pays. En parallèle, un groupe de jeunes spéléologues décident eux, d'en explorer la grotte la plus profonde. À 700 mètres sous-terre, ils passent inaperçus pour les habitants alentours, mais pas pour l’ermite de la région. Ils tissent avec lui des liens d'un genre particulier. Les chroniques d'Il Buco retracent les découvertes et parcours au sein d'un monde inconnu, celui des profondeurs, où se mêlent nature et mystère.

Bande-annonce

 

25 septembre à 22h00
Tu crois que la terre est chose morte de Florence Lazard, France, 2019, 1h10


Un quart des terres de Martinique est gravement pollué après plusieurs décennies de recours incontrôlé à un pesticide extrêmement toxique (la chlordécone) utilisé pour traiter les bananeraies, première ressource d’exportation économique de l’île. Tu crois que la terre est chose morte construit un regard sur la ”crise écologique” à partir du sol martiniquais. Dans le film, la pensée autour de l’écologie ne se limite pas à la question de la nature et aux écosystèmes détériorés. Il explore les lieux de résistance à cette crise et met en scène des femmes et des hommes qui se pensent et qui agissent sur le terrain historique de la colonialité, où la lutte écologique est intriquée à celle de l’histoire coloniale.

La projection sera précédée d’une discussion.

Réservation à venir pour les projections du mois de septembre.


Cette série de projections a été conçue par Rasha Salti, Curatrice indépendante, et Jean-Michel Frodon, Critique de cinéma, avec Vassilis Oikonomopoulos, Directeur des expositions et des programmes, LUMA Arles et Martin Guinard, Curateur, LUMA Arles.
 

Biographies :

Rasha Salti est une chercheuse, écrivaine et curatrice vivant entre Beyrouth, Berlin et Marseille. Elle est actuellement rédactrice en chef du programme documentaire expérimental “La Lucarne” pour Arte France.

Jean-Michel Frodon est critique de cinéma, journaliste, enseignant à Sciences Po. Auteur d’une trentaine d’ouvrages sur le cinéma, il a notamment été responsable de la rubrique “cinéma” du Monde et directeur des Cahiers du cinéma.

Rechercher

Expositions Billetterie Infos pratiques

Panier

s’identifier

Vous avez déjà un code d'accès ?
Cliquez-ici pour l'utiliser

Veuillez indiquer votre adresse e-mail ci-dessous.